Comment la créer

Accueil > Vign’école > Comment la créer

Le projet de "Vign’école", s’intègre dans le cursus scolaire des écoles primaires, en plusieurs journées réparties tout au long de l’année. Il consiste à accueillir les élèves dans une classe non traditionnelle : une parcelle de vigne. Des travaux pratiques et théoriques sont mis en place autour de la culture de la vigne, autour des saisons et du travail qui est lié au développement de la vigne de sa plantation jusqu’au raisin à cueillir.

La Vigne a un grand intérêt pédagogique car elle permet une approche qui mêle botanique, information, arts, poésie, culture et expériences au service du règne végétal. Cette pluridisciplinarité peut être développée partout où les élèves voient des vignes dans leur paysage.

Vous êtes dans une commune viticole, les élus et les vignerons vont favoriser l’implantation d’une vigne école en signant une convention de mise à disposition de l’école d’une parcelle de vigne proche des locaux – Important : il doit être possible d’y aller à pied (pedibus) et en peu de temps.

Votre commune possède déjà une parcelle de vigne. Elle la met à la disposition des élèves de l’école.

Votre commune ne présente pas de vignes sur son territoire, organisez une classe verte dans la vign’école d’une autre commune.



Qu’attend-on d’une vigne-école ?

1 - La vigne-école est avant tout un endroit ludique où les enfants aiment venir pour y rencontrer des vignerons (en activité ou rétraités), pour être en contact avec la nature, voir et toucher des outils et des plantes.

2- Elle leur permet d’apprécier la culture de la vigne et du vin et les valeurs qu’elle véhicule de l’authenticité, du naturel, de la tradition. Les enfants vont, en effet découvrir des cépages différents, les travaux de la vigne, la conservation du terroir, l’aménagement paysager, le plaisir de goûter des raisins bien cultivés et mûrs à point. Donc ensuite le plaisir des fruits sains et qui ont différents goûts suivant les cépages (blanc, rouge). Ils apprennent aussi le prix de la nourriture, fruit du travail et de la peine que le vigneron doit livrer pour faire pousser le raisin.

3- Le troisième point est aussi important : la vigne offre un support pour les matières à enseigner. Elle entre dans le cours de mathématiques en donnant à calculer son organisation : surface totale, de chaque parcelle, pourcentage des pieds de vigne à l’hectare, rendements des récoltes..., dans le cours d’histoire : histoire de l’alimentation, de la vigne du vin, rôle des vignerons..., dans le cours de biologie et de botanique, dans le cours d’art plastiques : réalisation de planches botaniques, dessin de feuilles, de paysages..., dans le cours d’éducation civique : respect de la valeur du travail, partage, esprit de la coopération..., dans des cours de gastronomie , dans des cours d’économie.

Le bilan de ce type d’ " aventure " dépasse tous les objectifs initialement attendus.

Les enseignants, après évaluation dans leurs classes, font, bien sûr, le constat d’acquisition de compétences : savoirs (sciences, histoire, géographie, maîtrise de la langue), de savoir-faire (éducation artistique, éveil des sens) et de savoir-être (citoyenneté, coopération). Mais l’acquis où les élèves ont dépassé les espérances de leurs maîtres se situe au niveau de la restitution. Il est, en effet, dans l’ordre des choses que ce soit les adultes qui guident les enfants, les aident à s’approprier leurs connaissances et leurs savoir-faire. Dans la thématique qui nous intéresse, on est obligé de constater que les adultes de l’environnement de nos élèves ont souvent oublié leurs racines ; les enfants, se réappropriant le passé, les rééduquent. La construction du savoir fonctionne donc dans les deux sens (adultes/enfants - enfants/adultes).

Vous êtes vignerons, faites-vous référencer !

Faites apparaître votre château sur le site de la Gironde Verte et répondez ainsi aux demandes des enseignants.Cliquez ici.


Portfolio